Design

Design Thinking : les différentes étapes, de l'idée à la création

Retour au blog

Dans cet article, vous allez apprendre les étapes de Design Thinking à connaître pour créer votre projet digital en vue d’atteindre vos objectifs et satisfaire vos utilisateurs finaux.


En bref, qu’est-ce que c’est le Design Thinking ?

Le Design Thinking appelé également « la pensée design », est une méthodologie innovante de design collaboratif et de co-création qui permet de générer des idées rapidement et de les transformer en projets concrets, pour délivrer des prototypes tangibles. Il s’agit d’une méthode dédiée à l’innovation de produits ou de services centrée sur l’utilisateur final, en anglais « user centric design ». Que ce soit un nouveau produit ou un projet existant en vue d’être amélioré, le design thinking s’adapte à toutes les situations.

Un peu d’histoire

Le Design Thinking a été élaboré par Rold Faste, directeur du département du design product à l’université de Standford en Californie dans les années 1980. Pensé en 7 étapes puis remanié en 5 étapes par Jeremy Gutsche, ce remaniement s’est imposé dans toutes les sphères du numérique et du design de produit UX.

Les principes du Design Thinking

Le Design Thinking permet :

  • d’identifier des problématiques sociales et économiques,
  • de répondre à des besoins précis,
  • de générer des idées pour trouver la solution adéquate,
  • de prototyper la solution, de la tester et de faire des itérations éventuelles en vue d'améliorations jusqu’à aboutir au résultat final comme une application mobile, un site web ou un produit.

L'intelligence collective au coeur du design thinking

Le Design Thinking favorise l’intelligence collective en faisant travailler ensemble des professionnels n’ayant pas les mêmes expertises comme des designers, développeurs, experts en marketing, techniciens, chefs de projet, afin d’aboutir de manière efficace et rapide à l’achèvement d’un produit ou d’un service.

Cette méthode s’adapte parfaitement à des personnalités variées, aussi bien aux introvertis qu’aux extravertis. Le facilitateur(-ice) aide le groupe à comprendre ses objectifs communs et l'accompagne tout au long des workshops.

design-thinking-agence-geneve.jpg

Pourquoi appliquer le Design Thinking pour créer son produit digital ?

Le Design Thinking comporte de nombreux avantages :

  • Il permet d'être créatif grâce à la co-création
  • L'innovation se fait plus facilement à l’aide de l’intelligence collective
  • Il crée des liens importants entre les personnes participant au workshop
  • Le design thinking responsabilise les équipes et valorise leur travail
  • Il permet une remise en cause permanente et autorise les erreurs
  • L'itération permet une perpétuelle évolution du produit ou du service
  • Le design thinking est utile pour trouver des idées et des solutions rapidement
  • Il met les utilisateurs finaux au centre de la démarche d’innovation

Ok, démarrons ensemble un workshop de Design Thinking !

#0 Pour bien démarrer, se préparer en amont est essentiel

Avant de participer à un workshop de design thinking, il est nécessaire de vous préparer. Votre spécialiste UX aura besoin d’informations de base afin de mieux vous connaitre et comprendre qui vous êtes et vos attentes, par exemple :

  • Qui vous êtes, ce que vous faites et quelles sont vos valeurs ?
  • Quels sont vos souhaits pour votre futur produit, ce qu’il pourrait faire, comment pourrait-il fonctionner ?
  • À qui s’adresse votre futur produit ?
  • Sur quel type de support fonctionnera-t-il ? (app mobile : iOS, Android, web app, etc.)
  • Connaissez-vous les problématiques rencontrées par vos utilisateurs si vous avez déjà un produit existant et que vous souhaitez l’améliorer ?

#1 Avoir de l’empathie pour vos utilisateurs (Empathie)

Cette première étape a pour objectif de développer de l’empathie envers vos utilisateurs finaux afin de connaitre leurs frustrations et comprendre leurs besoins. Ce sont eux qui vont utiliser votre produit et participer à sa réussite ou son échec. Il s’agit de comprendre qui ils sont, leur situation, leurs motivations et les soucis qu’ils rencontrent dans leurs tâches quotidiennes.

Les profils de vos utilisateurs sont récoltés lors d’interviews individuels ou en groupe ou lors de phase d’observation sur le terrain, par exemple dans votre entreprise.

Les interviews en présentiels ou en ligne permettent d’établir ce que vos utilisateurs font, pensent, ressentent et disent. L’observation, appelée dans le jargon de l’UX « shadowing » permet d'observer l’environnement de vos utilisateurs et de leur interaction avec le produit ou le service actuel. Cette phase de recueil des besoins, documentée, filmée ou enregistrée, ceci en accord avec les parties prenantes, va permettre la création de personas et/ou d’une carte d’empathie « empathy map ».

#2 Identifier les problèmes rencontrés par vos utilisateurs (Définition)

Maintenant que vous connaissez les profils de vos utilisateurs et ce qu’ils ressentent, vous allez identifier les problèmes majeurs, ou « pain points » , rencontrés par vos utilisateurs lors du workshop.

L’équipe identifie les problèmes rencontrés sur des Post-its. Ce procédé se fait en entonnoir afin d’ouvrir un maximum le champ des problématiques en se posant les questions de style : « Comment pourrions-nous répondre à cette attente ? », « Qu’est-ce qui pourrait améliorer nos produits ? », etc.

#3 Générer des idées pour trouver la solution adéquate (Idéation)

Après avoir identifié les problèmes, cette 3e étape a pour objectif de trouver des solutions pour répondre aux besoins de vos utilisateurs. Cette phase consiste à générer différentes idées autour de la problématique et de l’objectif à atteindre.

L’idéation peut se faire seule puis en groupe. Lors du workshop mené par le facilitateur(-ice), chaque participant note ses idées sur des Post-its. Ensuite, les Post-its sont rangés sous des thématiques définies par le groupe pour que chacun y appose un vote sous les 3 idées qu’il juge pertinentes. Celles ayant récolté le plus de votes seront prototypées en vue d’être testées.

#4 Prototyper la solution pour la tester (Prototype)

Maintenant que vous avez généré les idées qui pourraient être pertinentes pour votre produit/service, il est temps de les transcrire visuellement avec la phase du prototypage. L’idée est d’expérimenter plusieurs solutions afin de détecter celles qui sont les plus aptes à résoudre le problème de vos utilisateurs. Les ébauches structurelles appelées « wireframes » ou visuelles comme les maquettes graphiques, réalisées par un UI/UX designer, permettent d’être ajustées, améliorées, acceptées ou rejetées en fonction de leur pertinence.

#5 Tester la solution avec les utilisateurs (Test)

La solution prototypée, navigable entre les pages et cliquable va ensuite être testée par un panel d’utilisateurs correspondants aux profils de vos utilisateurs finaux pour connaître leur ressenti et leur prise en main du futur produit. Cela permet aussi d’avoir un premier feed-back de votre produit afin de connaître si la solution testée répond aux objectifs fixés au départ, si elle est viable et si des améliorations doivent être apportées.

design-thinking-steps-FR.jpg

Le Design Thinking n’est pas figé dans le temps. Cette méthode de 5 ou 7 étapes, appliquée par de nombreuses entreprises digitales, ne se fait pas de façon linéaire. Elle permet de faire évoluer votre produit ou service en tout temps. Il est donc parfois nécessaire de revenir sur une étape pour optimiser votre produit afin de le rendre pertinent. Le plus important dans le processus de création est de mettre à disposition un produit final qui va correspondre aux besoins de vos utilisateurs et leur donner pleinement satisfaction. Ce sont en effet vos utilisateurs finaux qui vont contribuer aux succès ou non de votre produit ou service.

Auteur

Publié le 09 mars 2022

Designer UX/I