Culture

Interview avec Antoine, développeur mobile Android

Retour au blog

De chimiste à développeur, Antoine nous présente son parcours hors du commun en répondant à quelques questions. Développeur mobile Android par choix et par passion, on vous laisse découvrir ses réponses et son métier.


Quelle est ton expertise en tant que Développeur Android ?

En tant que développeur Android, mon objectif est de proposer des applications mobiles de qualité et agréables à utiliser, en retranscrivant le plus fidèlement possible les designs et les expériences utilisateur imaginés par le client et le designer.

Pour cela, je me dois de me maintenir informé des dernières technologies, des nouveautés du framework Android et des langages de développement afin de créer des applications dans les règles de l’art et qui sont optimisées sur toutes les versions et tous les appareils Android.

Android ou Apple, c’est quoi le mieux ?

D’un point de vue développement, j’ai déjà travaillé sur les deux environnements et je trouve que les deux se valent, surtout depuis que le langage Kotlin a remplacé Java pour Android et comblé certaines lacunes que ce dernier pouvait avoir par rapport au langage Swift (iOS). Personnellement, je trouve que l’IDE Android Studio (logiciel de développement d’application, Xcode pour iOS) est mieux construit et apporte plus d’outils pour simplifier le développement.

D’un point de vue smartphone, on n’a plus ce gap de qualité entre les mobiles iOS et Android. Aujourd’hui, le haut de gamme Android concurrence largement la qualité des derniers iPhones et souvent pour des prix inférieurs. Évidemment, les deux plateformes ont leurs avantages et inconvénients propres, cela reste une question d’utilisation et d’appréciation personnelle et de ce qui compte le plus pour vous.

Cela dit, étant moi-même un utilisateur de smartphone Android depuis de longues années, le choix de développer des applications pour cet OS était assez évident.

antoine-developpeur-mobile-atipik-geneve.jpg

Qu'est-ce qui te motive au quotidien

Ce qui me motive dans ce travail c’est de pouvoir repousser toujours un peu plus les possibilités techniques afin de proposer des solutions innovantes et des designs novateurs.

L’évolution continue dans le métier de développeur logiciel est également une source de motivation. Il est primordial de viser une amélioration constante du code et de son architecture pour toujours augmenter la qualité et la pérennité des applications. Cela permet d’être constamment impliqué dans son travail, d’essayer de nouvelles technologies et de progresser. Au jour le jour, on est challengé et stimulé et au final il n’y a pas de routine qui s’installe.

Qu'est-ce que tu préfères dans ton job de développeur ?

Ce que j’aime en tant que développeur Android c’est que chaque projet est un nouveau challenge à relever. Chaque jour est différent avec son lot de défis et de problèmes à résoudre, ce qui fait qu’on ne s’ennuie jamais dans ce métier. Et c’est d’autant plus gratifiant que la finalité est une application robuste, agréable à utiliser et qui facilite la vie des utilisateurs.

Qu'est-ce qui est Atipik chez toi ?

Avant de devenir développeur, j’ai travaillé pendant 10 ans en tant que chimiste dans les industries pharmaceutique, cosmétique et nucléaire. Le code était un passe-temps au départ. J’aimais, pendant mon temps libre, apprendre de nouvelles choses et j’ai adoré le fait que ces nouvelles connaissances me permettaient de créer des outils utiles pour mes proches et moi.

Je me suis vite passionné pour le monde du développement mobile et cette passion me prenait de plus en plus de temps. J’ai donc pris la décision en 2018, de me lancer dans une reconversion professionnelle et 18 mois de formations intensives.

À ce jour, je n’ai jamais regretté ce choix et je pense que ce background « atipik » m’aide au quotidien dans la gestion de mon travail, mais surtout que ce passé détermine un peu qui je suis. C’est une réelle chance de pouvoir vivre un nouveau départ professionnel et d’être passionné au quotidien par un second métier. Maintenant, c’est l’électronique et la robotique qui occupent mon temps libre, mais je n’ai pas l’intention de me réorienter... en tout cas pas dans un futur proche !

Auteur

Publié le 20 avril 2022

Ingénieur Logiciel · Mobile