Culture

Le métaverse : explication et fonctionnement

Retour au blog

Métaverse est le terme à la mode ces derniers temps. Entre le changement de nom du groupe Facebook en Meta et d'autres entreprises et organismes publics qui annoncent des objectifs sur le sujet. Ce terme, qui peut paraître très "obscur" pour la plupart des gens, que veut-il dire ?


Qu'est-ce que le concept du métaverse

Le concept de métaverse est ancien, depuis les années 70, plusieurs auteurs de science-fiction l'utilisent dans leurs œuvres. En 1981, dans le livre Le Samouraï virtuel, de Neal Stephenson, le terme métaverse est créé. Depuis, il est plus largement utilisé, on le retrouve notamment au Cinéma, dans des films tels que Matrix, Ready player one, etc.

Il n'existe aucune définition officielle commune, mais l'idée générale est que le métaverse est un univers "parallèle" ouvert, permanent et global. Dans cet univers, vous pourrez effectuer des tâches diverses et variées, de manière "immersive", voire même de vous y construire une vie. Vous remarquez l'utilisation de guillemets dans cette définition, c'est pour vous montrer que tout cela reste théorique et peu précis.

Pourquoi Facebook, Microsoft et d'autres entreprises s'intéressent-elles au métaverse ?

Malgré une définition vague, pour plusieurs experts, il s'agit de l'évolution naturelle après l'internet mobile. Depuis la création d'internet, nous n'avons cessé d'augmenter son utilisation tant dans notre quotidien personnel que professionnel. Avec l'arrivée des téléphones mobiles, nous avons eu accès à un internet personnalisé et accessible en permanence. Grâce aux avancées technologiques autour de la 5G, des casques de VR et autres, il est raisonnable de penser que la prochaine étape sera un internet en VR ou AR permettant encore plus de créations et d'interactions.

Mais surtout, la prochaine évolution d'internet sera apportée par le monde du privé et non du public. Internet a été créé par des institutions publiques (chercheur, militaires) et sans but de commercialisation, car, à l'époque, seuls eux avaient les capacités pour le faire. Aujourd'hui, nous sommes dans la situation inverse : seules des entreprises comme Facebook, Apple ou Google ont les compétences et ressources pour faire évoluer internet.

Dans un monde dystopique où internet aurait été inventé par IBM, Apple ou Microsoft, nous devrions peut-être tous payer un abonnement à Chrome ou nous recevrions une facture suivant le nombre d'images affichées. Même si le métaverse de demain n'aura pas ces restrictions, une entreprise accédant en premier à ce "monde" sera un des prochains leaders, et c'est bien pour cela que les gros groupes y portent un grand intérêt.

Un concept pas si simple à imaginer et à créer

Pour arriver à un métaverse totalement fonctionnel, 7 challenges sont à résoudre :

#1 Le matériel

Comment accéder au métaverse ? Avec l'utilisation de casques de réalité virtuelle ou de lunettes à réalité augmentée ? Ces outils s'améliorent d'année en année, mais ne sont pas encore suffisamment efficaces pour pouvoir les utiliser 8 à 10 heures dans une journée. D'après certains experts pour pouvoir supporter un tel casque toute une journée, il faudrait qu'il soit capable de répliquer notre vision humaine, soit :

  • 210° de vision (les casques aujourd'hui atteignent un angle de 52°)
  • Une fréquence de 120Hz (aujourd'hui nous sommes plus à 90Hz)
  • Enfin une qualité graphique de deux fois la 4K

De plus, aucune étude n'existe sur l'effet du poids d'un casque et des effets sur nos yeux si nous devions en porter à longueur de journée.

#2 Le réseau internet

Notre réseau internet possède de nombreuses limitations technologiques, qui pour le moment ont toujours été résolues par des solutions alternatives logiciel et d'architecture serveur. Ces limitations sont parmi les plus structurantes à ce jour : comment imaginer une session temps réel sur un même "serveur" de 7 milliards d'utilisateurs, alors qu'aujourd'hui même AWS ne supporte pas les plus de 100'000 live sessions. Résoudre ce problème demanderait de revoir les infrastructures au niveau mondial.

#3 La puissance de calcul

Pour pouvoir afficher ce monde virtuel et agir dedans, nos serveurs, pc, mac et autres appareils numériques qui nous permettraient de nous connecter à ce métaverse, devront être capables de calculs encore non atteints à ce jour. Même le edge computing ne semble pas atteindre les objectifs nécessaires. Plusieurs solutions théoriques existent à ce jour comme celle d'utiliser la puissance de calcul des objets connectés non utilisée dans l'environnement proche et utiliser leur puissance contre une rémunération en coins. Si vous avez par exemple un frigo connecté qui n'est pas souvent actif, vous pourrez louer son processeur.

#4 Les plateformes virtuelles

Quels seront les Chrome, Firefox, ou Facebook app du futur et comment nous permettront-elles d'expérimenter le métaverse et que nous permettront-elles de faire ? Plusieurs jeux actuels (Minecraft, Roblox par exemple) montrent déjà l'exemple : ils permettent à des joueurs de créer ce qu'ils souhaitent. Les possibilités et leurs utilisations restent cependant limitées.

#5 Les outils & Standards

Si demain le métaverse doit remplacer internet tel qu'on le connait, il lui faudra des standards ouverts. C'est aujourd'hui l'une des principales raisons de la réussite d'internet, HTML étant un standard reconnu par tous. Afin de pouvoir produire du contenu dédié à ce nouveau médium, il nous faudra des outils spécifiques qui répondront aux besoins et limitations techniques de cet environnement.

#6 Services de paiements

Ce challenge et sans doute le plus en avance, avec l'explosion ces dernières années des monnaies virtuelles et plus récemment des NFT, il est facile d'imaginer des monnaies consacrées au métaverse.

#7 Contenus, services & assets

La dernière pièce, mais pas des moindres, est celle qui fera en sorte que des utilisateurs décideront d'utiliser le métaverse et d'y rester. Déjà, de nombreuses entreprises ont levé des fonds et ont une vision précise de ce qu'ils souhaitent offrir dans cet univers futuriste.

Les projets les plus avancés

  • Nvidia : leader mondiale des cartes graphiques, ils ont créé un outil Omniverse qui permet un travail collaboratif en temps réel entre différents outils de graphisme et de création d'environnement 3D. Ce qui correspond au besoin d'outils, et standard. 
     
  • Microsoft : plutôt orienté sur le monde de l'entreprise et la productivité, le géant du software souhaite répliquer notre monde en une version virtuelle "Twin world" qui sera reliée au monde physique via des capteurs et autres sujets IoT. De plus, l'entreprise possède aussi les Hololens qui est pour le moment l'un des produits de réalité augmentée le plus performants et toute une solution IoT (Azure IoT). Enfin, Microsoft possède Minecraft qui est l'un des "métaverse" les plus développés à ce jour. 
     
  • Meta : ayant changé son nom récemment afin d'indiquer son intention de se lancer dans la course au métaverse, le groupe Facebook ne possède pas de solution live, mais possède la plus grande base d'utilisateurs au monde. À noter qu'ils possèdent également les Occulus rift, qui sont les leaders du marché des casques a réalité virtuelle.
  • Epic Game : venant du monde du jeu avec le très populaire Fortnite qui possède un creative mode (qui contient plusieurs points similaires à un métaverse), avec une vraie volonté d'être un des créateurs du métaverse, poussant d'autres acteurs à s'ouvrir (cas du paiement sur Apple), Epic veut créer un univers où il est possible de naviguer entre ces jeux de façon invisible (et de transférer le contenu acheté entre les jeux). Avec une politique de rachat de différentes solutions agressives (Unreal engine, Quixel, 3Lateral & Cubic motion), même si Epic ne sera peux être pas le leader, il est sûr que ces outils feront partie de la création d'un métaverse.
     

Quel est le futur du métaverse ?

Il est difficile de définir ce qui va vraiment se passer, mais si l'on se base sur les dernières tendances, nous pouvons déjà prévoir que :

  • un grand nombre d'experts métaverse vont apparaitre,
  • de nombreuses entreprises vont lever des fonds sur le sujet avec des objectifs plus ou moins clairs.

Dans tous les cas il faut s'attendre aussi à ce qu'un grand nombre disparaisse rapidement.

Les grandes entreprises qui travaillent sur le sujet vont sortir leur métaverse partiel (partiel car ne correspondant pas à la définition large). Lesquels seront un succès reste encore à déterminer, mais un vrai "métaverse" (Ouvert, global, etc.) reste une utopie, ces métaverses seront sans doute cloisonnés à leur sujet suivant leur créateur :

  • Entreprise (Microsoft)
  • Jeux (Epic Game)
  • Social (Facebook)

Auteur

Publié le 19 janvier 2022

Responsable Produits & Projets