Stratégie

Comment prioriser les tâches de votre projet ?

Retour au blog

Ça y est, vous avez votre idée, vos équipes (internes ou externes) pour le design et le développement sont prêtes et vous allez enfin rentrer dans le vif du sujet. Mais là vos experts vous disent “stop il faut prioriser le backlog”. Mais, pour quoi faire ? Après tout, vous avez une vision d’un produit final, donc tout doit être fait ? On vous explique ci-dessous l’importance de prioriser les fonctionnalités d’un produit et on vous présente quelques méthodes pour prioriser de manière efficace.


Pourquoi il est important de prioriser vos tâches

#1 L’environnement de votre projet évolue

Un projet de développement est un long travail sur plusieurs mois, voire des années. Dans un monde “parfait”, sans surprises, prioriser des tâches peut paraitre inutile. Dans notre monde, qui évolue rapidement, vos équipes technique, business et même le marché évolueront tout au long de la conception et du développement du produit.

#2 Toutes les fonctionnalités n’ont pas la même valeur

Le but final de votre produit est de résoudre un problème et/ou d’apporter de la valeur a vos utilisateurs. Cependant, tous les problèmes et toutes les fonctionnalités n'ont pas la même valeur. Par exemple, permettre à un utilisateur de gagner une heure par jour de travail est plus intéressant que de lui faire gagner que 10 minutes. Ensuite, est-ce plus pertinent de leur faire gagner 10 minutes ou alors de leur ajouter une nouvelle fonctionnalité qui va améliorer leur façon de travailler ?

#3 Une évolution continue grâce à la méthode agile

Grâce à l’agilité, vous fournirez à vos utilisateurs des versions incrémentales de votre produit. Au fur et à mesure de leur utilisation, et grâce à leurs feedback, vos choix et vos idées évolueront certainement. Il faudra donc prioriser à nouveau et certainement réadapter votre plan initial.

#4 Pour le bien être de vos équipes

Créer un nouveau produit peut sembler être quelque chose d’insurmontable, car tout semble urgent et prioritaire. Afin d’éviter l’impression de se retrouver sous l’eau, une bonne priorisation est importante. Vos équipes internes et externes seront plus performantes, car elles pourront se focaliser sur les fonctionnalités importantes.

Comment prioriser les tâches de manière efficace

Il existe de nombreuses façons de le faire, qui dépendront du type de produit et de votre vision. Mais la première étape est toujours la même : découper votre produit en liste de fonctionnalités.

#1 P0, P1, P2 & P3 ou MoSCoW (Must, Should, Could, Wish)

Ces deux méthodes assez similaires vont vous permettre de définir une série de priorités. Prenez les fonctionnalités une à une et posez-vous ces questions pour les trier :

  • P0 / Must : est-ce que cette fonctionnalité est obligatoire pour lancer votre produit ?
  • P1 / Should : est-ce que cette fonctionnalité apporte une valeur intéressante à vos utilisateurs, mais votre produit peut fonctionner sans ?
  • P2 / Could : s’agit-il d’une fonctionnalité de confort, un petit plus ?
  • P3 / Wish : tout le reste & les idées vagues et lointaines.

Une fois cette liste élaborée, commencez par faire les P0 puis les P1, etc.

#2 Matrice ou ratio : “valeur business VS effort”

Si vous souhaitez une méthode plus précise, basée sur des valeurs détaillées, nous vous conseillons de suivre les étapes suivantes. Sachant que les étapes 1 & 2 peuvent être suivies en parallèle.

Étape 1 : Définir la valeur business

La valeur d’une fonctionnalité est une échelle que vous définissez, avec une valeur Min et une valeur Max. Elle peut représenter aussi bien un pourcentage de vente en plus, qu’une amélioration de la perception de votre produit.

Une des rares règles à prendre en compte consiste à ce que chaque fonctionnalité corresponde à une valeur différente. C’est pour cela que l’on conseille une échelle allant de 0 à 1000. Vos premières fonctionnalités auront sans doute des valeurs de type : 500, 700, 650.

Les fonctionnalités obligatoires bien sûr devront être en haut du classement, par exemple pouvoir créer un compte utilisateur et se connecter sont souvent à 1000 et 999.

N’hésitez pas à découper les fonctionnalités, par exemple, pouvoir facturer un client est bien sûr obligatoire, donc sans doute 990. Mais un système qui génère les factures de façon automatisées n’est peut-être pas critique en début de projet, il s’agit sans doute d’une fonctionnalité à 300.

Étape 2 : Définir la valeur complexité

Tout comme la valeur business, la complexité peut être mesurée selon différents critères : le nombre de jours de développement, l’investissement financier nécessaire ou bien simplement une complexité agile qui est un mélange de :

  • l’effort à faire pour accomplir la tâche,
  • la complexité de la tâche,
  • les risques identifiés,
  • les dépendances extérieures à l’équipe.

Exemple de priorisation pour un projet e-commerce

IDFctBusiness valueComplexity
AConnexion d'un client9002
BSuivi de la commande2502
CChercher un produit5008
DGestion automatique de l'inventaire5505
EPouvoir acheter un produit7008
FCréer un compte8005
GAvoir un rendu 3D du produit1008
HListing des produits6003
IGestion de la facturation5755

Étape 3 : Créer votre matrice, ordonner votre liste

Une fois que vous avez pour chaque fonctionnalité ces deux valeurs, vous pouvez dessiner votre matrice ou en faire un ratio. Si vous préférez une vue plus graphique, la matrice est faite pour vous :

Capture d’écran 2022-06-23 à 15.46.09.png

Sinon prenez la valeur business et divisez-la par la complexité, vous aurez ainsi une valeur qui vous donnera l’importance de cette fonctionnalité.

Exemple pour un projet e-commerce

IDFctBusiness valueComplexityRation
AConnexion d'un client9002450
BSuivi de la commande2502125
CChercher un produit500863
DGestion automatique de l'inventaire5505110
EPouvoir acheter un produit700888
FCréer un compte8005160
GAvoir un rendu 3D du produit100813
HListing des produits6003200
IGestion de la facturation5755115

Attention, comme mentionné dans ces deux cas, il s’agit d’une valeur indicative.

L’ordre et le choix des fonctionnalités doivent être une décision commune, ces deux méthodes vous donnent un ordre d’idée des fonctionnalités à prioriser ou non.

À refaire encore et encore !

Comme tout produit, il va évoluer avec le temps, vous allez découvrir de nouvelles fonctionnalités à ajouter à votre backlog et vous allez vouloir de nouveau faire une phase de priorisation. Dans ce cas, repartez de zéro, aussi bien pour choisir la méthodologie de priorisation que pour les différentes catégorisations.

Auteur

Publié le 28 juin 2022

Responsable Produits & Projets